Quelques anecdotes

Quelques histoires mémorables

M.COLIN raconte

Durant la foire de Paris
Une famille avec deux enfants semble très intéressée par la méthode.
La première idée de la maman c’est d’acheter la méthode spéciale enfant pour sa fille de 8 ans et nous dit qu’ensuite elle pourra servir pour sa fille de 4 ans.
Dans le stand, c’est possible d’essayer, je propose à la fille de 8 ans de faire un essai, elle dit « non j’ai pas envie », nous essayons de la motiver avec les parents, sans succès. La maman décide alors d’acheter tout de même la méthode, mais cette fois-ci pour sa fille de 4 ans . Une quinzaine de jours après, elle me téléphone « je suis ravie d’avoir acheté votre méthode » et elle commence à rire et j’ai même trouvé un professeur. (Au fond de moi je me dis qu’en fait ce n’est pas une bonne chose, car pour enseigner ce programme il faut être formé), mais tout de suite elle poursuit, et me dit c’est ma fille de huit ans qui enseigne à la plus jeune !
Bien sûr, cela me fait rire et en même temps très plaisir surtout que la plus grande avait refusé d’essayer sur le stand.
En fait, elle a voulu assister aux leçons, s’est prise au jeu, et ensuite elle a pris les CD pour elle-même pour apprendre plus vite, en disant régulièrement « c’est facile, c’est facile à ses parents », et elle s’est mise à aider sa sœur à suivre les CD. La maman me téléphonait pour me raconter l’histoire et me dire qu’elle voulait désormais commander la série 1 parce que la grande apprend très vite et qu’elle est d’accord d’avoir la suite. J’ai trouvé cette histoire extraordinaire, surtout ce changement de comportement.

Durant la foire de Strasbourg en 2013
Un monsieur reste plus d’une heure sur le stand ravit d’avoir découvert une méthode de piano qui pourra certainement passionner sa femme et peut-être lui-même plus tard il s’y mettra.
Il n’arrête pas de poser des questions, il fait l’essai, revient lire les témoignages, regarde la vidéo, observe plusieurs personnes qui font l’essai et qui à chaque fois sont étonnées par leur résultat (savoir jouer une ligne avec les deux mains sans regarder ni les doigts ni le clavier, en suivant la partition des yeux pour une première fois, sans connaître le solfège auparavant, et ceci en 15 minutes). Il décide enfin d’acheter la série 1 pour sa femme.
Deux jours après, une dame assez timide me dit que son désir le plus fort depuis longtemps est de pouvoir jouer du piano, mais surtout elle pense ne pas avoir du tout l’oreille musicale. Par contre, elle est persuadée que pour son mari, cette méthode serait formidable, parce qu’il a une bonne oreille musicale, il a une grande collection de CD (jazz, classique) et qu’il lui dit toujours qu’il regrette aussi de n’avoir jamais appris la musique. Après, une très courte conversation, elle me dit qu’elle ne souhaite pas essayer et que de toute façon c’est pour son mari et qu’elle sera déjà très heureuse si lui, il réussit. Elle prend également la série 1.
Étant donné que l’on voit beaucoup de monde dans une foire, que beaucoup disent que c’est pour leur compagnon, leur femme, etc. , je n’ai pas du tout fait la relation.  Et deux trois jours après je les vois arriver ensemble et là évidemment c’était assez rigolo.
Le mari nous a joué des deux mains les deux premiers morceaux, ils nous ont rendu la série 1 en trop et ils ont pris le pack des deux premières années du fait que cette fois-ci c’était réellement pour les deux et qu’ils étaient convaincus des résultats rapides.
Ceci me fait penser, que certaines personnes n’osent pas parfois, et que beaucoup passent à côté de leur rêve musical pensant qu’il faut être doué ou avoir déjà une bonne oreille musicale.
Tout peut s’acquérir progressivement quand le programme est adapté et bien construit.

Durant la foire de Paris

Un jeune  couple, la jeune dame joue du piano classique depuis des années, mais n’arrive pas à être autonome au piano. Le mari clarinettiste, musicien classique également, lui dit, c’est une méthode pour toi, cette fois-ci tu pourras apprendre rapidement les morceaux et puis tu découvriras d’autres techniques, d’autres styles. J’essaie à mon tour de la convaincre d’essayer la méthode, et propose de lui montrer en 15 minutes comment elle peut improviser des valses, des slows, mais elle refuse. Le mari un peu déçu, me dit, « et bien moi je veux bien essayer ». Il n’avait jamais joué des deux mains, il réussit en moins de 15 minutes à jouer les deux premières lignes, alors pour le plaisir, je lui dis « voulez-vous que je vous montre comment improviser? », impressionné par ma question alors qu’il vient pour la première fois de jouer avec les deux mains, je lui dis  » je vais vous expliquer comment vous repérer à la main droite, je ferai l’accompagnement et vous devrez tomber sur ces notes, etc. Après deux à trois minutes d’explications, nous avons enchaîné, slow, valse et disco. Sa femme n’arrêtait pas de rire, je lui ai demandé si elle avait compris le principe, elle m’a confirmé que oui, alors son mari a davantage insisté cette fois-ci pour qu’elle essaie, chose qu’elle a faite, et nous acheté le programme jusqu’à la série 4. Et ils nous ont confirmé d’une façon très enthousiaste que ce serait pour les deux.

Durant une foire par discrétion je ne dirai pas la ville.
Cette histoire est arrivée à la responsable du stand. Comme dans toutes les villes de France, il y a un conservatoire, et dans cette ville le directeur du conservatoire a été impressionné par le travail effectué en regardant les livres,  en découvrant les explications de la vidéo et en comprenant les principes qui permettent de mieux se servir de nos différentes mémoires. Il était accompagné de sa femme qui n’avait jamais osé apprendre à jouer du piano alors que c’était son rêve depuis un grand nombre d’années malgré le fait que son mari connaisse de nombreux professeurs. Le directeur nous a promis de lui offrir bientôt la méthode COLIN, il lui a dit à plusieurs reprises « c’est ce qu’il te faut », et  l’a répété plusieurs fois à notre responsable du stand.
Il a décrit la méthode COLIN comme étant la méthode qu’il aurait voulu trouver depuis longtemps. Un des problèmes majeurs, c’est que la méthode COLIN ne s’arrête pas seulement au style classique, et de ce fait elle ne pourrait pas être enseignée dans un conservatoire classique. Mais il a reconnu, que l’avantage de cette méthode c’est de pouvoir acquérir des bases plus naturelles dès le départ et que de ce fait, l’apprentissage devient plus rassurant.
Merci d’être resté plus d’une heure dans notre stand et d’avoir pris le temps de découvrir le programme de la méthode COLIN.

Mon mari m’a abandonné! (lol)
Conversation téléphonique
Nous avions décidé avec mon mari de nous mettre au piano, nous avons trouvé votre méthode sur internet et c’est grâce à cela que nous avons pris la décision d’acheter un vrai piano acoustique. « Incroyable non ? », nous avons fait les tests gratuits sur le site et cela nous a convaincus tout de suite.
En premier lieu nous avons acheté jusqu’à la série 4 pour être certains de ne pas changer d’avis. Ensuite, on s’est rendu dans un magasin et là nous avons expliqué au vendeur que nous avions déjà la méthode et qu’il nous manquait plus que le piano. Le vendeur fut très étonné, il ne connaissait pas la méthode COLIN, au départ il a commencé à nous dire que nous n’aurions pas dû agir dans cet ordre, mais il a vite compris qu’il allait perdre une belle vente, alors il s’est détendu et il a même souri. Quoi qu’il en soit, nous lui avons acheté un piano, et nous avons été livrés le samedi.
Le samedi nous recevions des amis, ils ont regardé le piano, on leurs a expliqués l’histoire, et un ami nous a dit c’est comme si vous aviez acheté une voiture sans être certain d’avoir le permis. Je lui ai répondu, mais attention nous avons déjà réussi notre premier examen sur le site et tout le monde a ri. Le lendemain, mon mari, avait l’air anxieux tout de même suite à la conversation avec le vendeur puis avec nos amis. Il a donc décidé en début d’après-midi de se mettre à la méthode. Et en fait je ne l’ai plus vu de tout l’après-midi. En une demi-journée, il a terminé le programme des 3 premières semaines. Je tenais à vous appeler pour vous remercier pour votre méthode et vous dire que c’est dommage que si peu de personnes encore en France connaissent votre méthode, elle mérite réellement à être connue. Nous espérons vous rencontrer un jour dans un stage.

Le papa et son fils de 17 ans, tous les deux déjà pianistes
À la foire de Paris, ils étaient devant le stand, et plus ils lisaient les slogans, plus ils souriaient.
« Jouez des deux mains en moins de 15 minutes » « Apprenez 80 à 120 morceaux par an »
« À tout âge, en pratiquant 15 à 20 minutes par jour, apprenez deux nouveaux morceaux par semaine »
« En terminant les 6 premières séries, en trois ans rythme normal, vous aurez atteint un niveau de 6 à 7 ans de piano »
« Plus de 330 morceaux en trois ans dans des styles très variés »
« Après la série 6, vous les facultés pour jouer du style piano bar, improviser dans n’importe quel style, déchiffrer seul(e) des partitions d’un niveau de 6 à 7 ans de piano »
« Après la série 7, vous pourrez déchiffrer seul des partitions du niveau 8ème année de piano, genre valse de Chopin, études de Chopin, inventions de Bach, etc. et vous pourrez improviser des slows, des valses, du blues, du rock et du jazz, arranger des partitions de tout style en variété, en musique de film ».
« Les 7 premières séries vous amènent à un niveau semi-professionnel et cela peut se faire normalement en 4 ans, rythme normal »

Le papa avait la cinquantaine et jouait du piano depuis son enfance et le fils avait commencé à huit ans, donc plus d’une dizaine d’années de piano.
Au départ je ne savais pas tout cela, j’avais seulement compris à les voir sourire qu’ils ne croyaient à rien et surtout qu’ils avaient l’air d’être musiciens.
Le fils a commencé à me dire,  » 80 morceaux par an! « , ça fait plus de 10 ans que je pratique le piano, et en ce moment je suis entre 10 à 15 morceaux par an. Le papa enchaîne et me dis « je pense que cela doit être du « par cœur », vous apprenez le solfège?
Je lui réponds « tout d’abord si une méthode vous permet de déchiffrer des partitions en 4 ans genre valse de Chopin, inventions de Bach, c’est bien que le solfège fait partie du programme même s’il est enseigné plus progressivement ». Les questions n’ont pas arrêté de s’enchaîner pour aboutir au fait que c’est le papa lui-même qui a voulu essayer quelques morceaux afin de comprendre pourquoi on  parle « d’automatismes dans la méthode ». En résumé, au début la communication fut assez difficile et progressivement une grande compréhension s’installa quant aux objectifs de la méthode et de la liberté qu’elle peut apporter.
Le papa est revenu seul deux jours plus tard, après avoir fait un essai de 20 minutes environ et une fois après avoir pris le temps de lire les explications sur le site et il a acheté la méthode complète en me disant cette phrase surprenante « votre méthode bouleverse les habitudes et en même temps j’ai compris qu’elle va me permettre de développer des habitudes que je n’ai jamais pu acquérir. Ce qu’il me manque c’est cette facilité à me diversifier et à être plus autonome, et j’ai compris que votre méthode va me permettre de passer ce cap, c’est vraiment drôle parce que je savais qu’il me manquait des choses pour progresser et je ne voyais pas réellement d’issus du fait que j’avais eu plusieurs professeurs auparavant. Avec votre méthode, vous m’offrez là d’autres possibilités, c’est vraiment incroyable ».