17 – Piano enfants (de 4 à 10 ans)

apprendre le piano

La joie d’apprendre le piano avec de plus en plus de plaisir
La méthode COLIN a réussi à lier, plaisir et qualité

En lisant ces explications, vous aurez une vraie information, mais surtout vous prendrez conscience que cette méthode est très facile à mettre  en place, qu’elle apporte des vraies qualités rythmiques, une vraie formation au niveau de l’oreille musicale et qu’elle préparera votre enfant aux séries adultes qui permettent de GAGNER des années.

Les habitudes développées chez l’enfant pour apprendre le piano sont un GRAND gain de temps pour deux raisons:

1) L’apprentissage est basé avec l’objectif principal de développer dès le départ des qualités de musiciens, le rythme, l’oreille musicale et une façon très originale d’acquérir des vraies habitudes pour l’apprentissage de la COORDINATION.

2) Normalement la série 1 (méthode adulte) peut être abordée seulement à partir de l’âge de 11 ans, mais en commençant par la méthode enfant, l’élève pourra à partir de l’âge de 6 ans et demi passer à la série 1. La méthode enfant pourrait s’appeler également « préparation spéciale pour la série 1″. Sans cette préparation, même un enfant de 10 ans ne pourrait pas progresser normalement en commençant directement par la série 1. (C’est expliqué pourquoi un peu plus loin)

En résumé, comme la série 1 permet de GAGNER des années pour l’apprentissage du piano, par logique, si l’enfant commence par cette préparation à la série 1 (la Méthode Spéciale enfant), il se donne toutes les chances d’arriver à l’âge de 11 ou 12 ans à la série 4, ce qui serait réellement beaucoup d’années de GAGNÉES quand on pense à toutes ses bases acquises.

N’oublions pas que la série 6, c’est la préparation à une vraie formation « piano-bar », c’est-à-dire savoir improviser sur des thèmes connus plus des qualités exceptionnelles en déchiffrage rapide de partitions classiques. Le niveau que j’appelle « semi-professionnel » c’est-à-dire après avoir terminé la série 8 pourrait donc s’acquérir avant l’âge de 15 ans. (La série 8 est prévue pour la fin 2012).

Quatre autres informations avant d’expliquer le programme en détail de la « méthode spéciale enfant »:

1) Des stages d’un après-midi seront proposés pour les enfants âgés entre 10 et 7 ans chaque année et pour les adolescents également.

2) Vous avez des conseils dans le livre pour organiser la semaine avec votre enfant.

3) Vous pouvez vous procurer pour 15 € le DVD de l’année qui explique toutes les techniques importantes de la méthode adulte en montrant en détail la position des doigts selon les exercices.

4) Nous vous conseillons de nous faire au moins une fois par mois un mail expliquant la progression de votre enfant avec la possibilité de poser des questions.

Informations sur les objectifs de la méthode enfant

La méthode enfant est une progression accélérée sur le piano, avec l’avantage de commencer en douceur et d’enseigner des habitudes qui feront gagner des années à l’élève.
Un livre et avec 7 CD audios.

La méthode enfant propose un programme exceptionnel et a demandé 6 ans d’expérimentation sur le terrain.

Sa 1ère qualité est d’apporter dans les 5 premières minutes un résultat concret même à un enfant âgé de 4 ans.
Sa 2ème qualité, il suffit de pratiquer 3 fois 7 minutes par semaine pour profiter d’une réelle progression.

Soit on peut considérer d’un premier abord que c’est très peu pour progresser, soit on peut penser que cette pédagogie est très étrange, sachant qu’habituellement les professeurs proposent au minimum des cours de 30 minutes et parfois 45 minutes ou même une heure.

45 minutes jusqu’à l’âge de 8 ans, permettez-moi de donner mon avis, c’est beaucoup trop, car vous risquez de démotiver l’élève au point qu’il ne veuille plus retourner au piano durant des années, alors si l’on parle des cours d’une heure, ce n’est même pas la peine à moins que l’adulte veuille vraiment forcer l’élève à apprendre à se concentrer, mais à mon avis cette pédagogie ne respecte pas le rythme d’un enfant. Apprenez qu’au conservatoire les cours durent au maximum une demi-heure et parfois 20 minutes.

Pourquoi 7 minutes d’apprentissage peuvent suffire ?

piano enfantL’enfant doit rester sur un bon souvenir.

Si vous désirez que l’enfant garde ce plaisir à évoluer, il faut qu’il puisse garder en mémoire, que l’apprentissage du synthé ou du piano puisse être facile et que ce ne soit pas épuisant. Quand, l’instrument lui manque, vous êtes sur le bon chemin.
Si je vous parle de 7 minutes, c’est parce que cela a été étudié durant plusieurs années avec des enfants âgés entre 4 et 7 ans.
En ce qui concerne les enfants âgés de 8 à 10 ans, entre 10 et 15 minutes c’est très bien.
Pourquoi les cours sont toujours d’au moins une demi-heure ? Vous imaginez, si l’on demande à un professeur de se déplacer chez vous pour 15 minutes ?  Rappelons qu’au conservatoire, l’enfant joue réellement une moyenne de 15 à 20 minutes durant sa leçon même si le cours est considéré 30 minutes.

La méthode enfant proposée ici est très performante dans son résultat, elle apporte des vraies habitudes de pianistes, et ne vous inquiétez surtout pas, vous n’aurez pas plus de défauts qu’avec un professeur. En effet, le choix des notes et la façon de progresser obligent l’élève à acquérir une position très correcte, malgré ce que l’on pourrait imaginer.

En tant que concepteur de la méthode et étant, je pense, très professionnel dans mon métier, je peux vous garantir, que l’enfant ne peut pas développer de graves défauts, mais en revanche, il peut gagner sur de nombreux points par rapport à un apprentissage plus conventionnel.

Pourquoi dis-je cela ? Parce que même après 10 ans de piano, on vous trouve toujours des défauts, et c’est toujours cet argument qui est mis en avant avec les professeurs. Tous les élèves ont des défauts, il faut être concertiste pour en avoir moins. Oui, en effet ce débat ne s’arrête jamais, même quand le musicien devient adulte.

ATTENTION, ne faites pas l’erreur de démarrer votre enfant avec la série 1 s’il n’a que 10 ans. Vous pouvez essayer, mais je ne le vous conseille pas vers 10 ans et demi. L’âge de 11 ans c’est vraiment ce qui est ressorti après de nombreuses années d’expérience. En effet, les renseignements qui sont donnés ici sont le résultat d’une expérience avec des enfants de tous âges doués ou pas doués et je vous assure que l’âge de 9 ou 10 ans c’est encore trop tôt pour commencer directement avec la série 1. Et voici les raisons:

Pour progresser avec plaisir, il faut que ce soit facile et surtout que l’enfant puisse prendre le temps de mettre tout en place correctement. S’il démarre trop tôt avec la série 1, il va buter et surtout manquer d’assurance, et ne prendra pas le temps de corriger des détails importants.

La méthode enfant insiste beaucoup sur le rythme et apporte des vraies qualités à la main droite. Il faut savoir qu’elle commence avec des notes très lentes et en comptant jusqu’à 4 et qu’à la fin de la méthode, la main droite joue des noires plus rapides sur  » do ré mi fa sol  » même plus rapidement que le début de la série 1. C’est fait exprès dans le but de permettre ensuite à l’enfant de mieux se concentrer sur le jeu à deux mains et de lui faciliter la tâche du fait qu’il a un jeu à la main droite très bien préparée. L’enfant trouvera la main droite facile et sera content de progresser avec la méthode adulte. Sans cette préparation, il progressera très lentement avec la série 1 avec le risque d’abandonner ou de ne pas respecter les indications.

Évitez de brûler les étapes et permettez à votre enfant d’obtenir des résultats solides.

Par contre même si l’enfant a moins de 8 ans, il pourra facilement passer à la série 1, je vous le garantis en tant que professionnel.

Vous voyez, autant c’est très délicat à l’âge de 10 ans de passer directement à la série 1, autant c’est facile pour un enfant de 7 ans de passer à la série 1 quand il a terminé la Méthode enfant. Le plus important c’est de respecter des étapes d’apprentissages afin d’apporter une vraie préparation pour la série 1.

La pédagogie pour « enfants » au piano ne s’improvise pas, car encore une fois c’est la plus délicate, ne choisissez surtout pas un livre au hasard tout simplement parce qu’il a des couleurs, etc. Le plus important pour l’enfant c’est qu’il sente quelque chose  en lui qui se construit, il doit véritablement constater de plus en plus de facilité, ressentir qu’il comprend avec plaisir la partition et que ses doigts sont bien installés sans besoin de regarder le clavier.

D’autre part, la régularité rythmique est primordiale pour un apprentissage de qualité, mais aussi pour progresser plus vite au niveau de la concentration.

En effet, le sens du rythme c’est aussi une des qualités qui permettra à l’enfant d’avoir des vrais repères que ce soit dans l’écoute, la reconstitution de ce qu’il entend et dans la créativité. Une méthode enfant pour piano qui passe à côté d’une vraie progression rythmique et d’un vrai apprentissage de la régularité, loupe carrément les facultés naturelles qu’ont les enfants.

Personnellement j’ai eu la chance d’avoir un professeur qui m’a appris la concentration grâce au rythme, une vraie attention à la régularité, et c’est ce qui a fait la grande différence avec certains élèves de mon âge. Au départ, j’avais envie d’aller plus vite, mais ensuite quand je jouais, les personnes disaient  » c’est vraiment agréable à écouter », « quand il joue il est vraiment très différent, très concentré ». Mais en fait j’ai compris plus tard, que c’est l’apprentissage de la régularité qui m’a donné cette force pour continuer même sur des longues partitions.

Le « par-coeur » est à éviter également, beaucoup de méthodes incitent au « par-coeur »  parce qu’il y a trop de notes sur la partition. Et là par contre, pas besoin d’entraîner cette qualité à l’enfant, chez lui c’est très naturel, et de trop en ce qui concerne la musique.

C’est pour cela qu’il faut être très prudent dans la conception des partitions pour « enfants ».

Ensuite si vous voulez que votre enfant apprenne en un an à bien reconnaître les notes à l’oreille, ne lui faites pas apprendre avec des partitions où les notes sont trop espacées.

Vous voyez, ce n’est pas si simple de construire un programme qui prend en compte la concentration, l’attention sur ce qui a de plus important, le développement de la patience et de la régularité rythmique, l’oreille musicale, des vrais progrès dans la stabilité des doigts et celle du regard dirigé vers la partition, des étapes qui permettent de développer des habitudes pour aborder chaque nouvelle partition, des morceaux logiques au niveau de la progression, des mélodies plaisantes et enfin une progression qui donne envie à l’enfant de monter dans les niveaux, car c’est aussi le « rêve » caché des enfants.

En effet, l’enfant aime quand il peut faire la démonstration qu’il a réussi un morceau « plus technique », car la reconnaissance de ses proches, c’est aussi de l’importance.

En résumé, une progression doit laisser le temps à l’élève d’intégrer les informations et c’est pour cela qu’il ne faut pas penser seulement « degrés de difficultés », mais également faire en sorte que des facultés importantes pour un musicien se construisent.

On peut malheureusement faire progresser un enfant pendant 3 ans avec des morceaux qui montent dans les degrés sans pour autant lui apporter des bases solides au niveau rythmique, oreille musicale, concentration, coordination et surtout au niveau des aptitudes pour acquérir une vraie autonomie musicale. Quand on ne développe aucune habitude, au bout de 3 ans l’élève se trouve toujours perdu et manque de « naturel musical ».

Pourquoi de nombreuses personnes qui ont pratiqué plus de 4 ans de piano et qui essayées  de commencer avec la série 2, nous commandent une semaine ou 10 jours après la série 1?

C’est en fait pour la même raison que l’on peut suivre des cours pendant plusieurs années et perdre son temps. En choisissant la méthode COLIN,  vous bénéficiez d’une pédagogie issue de recherches basées sur notre façon à construire des vrais atouts de musiciens tout en évoluant sur des morceaux. L’élève progresse avec des partitions qui prennent en compte beaucoup de critères importants pour devenir un vrai musicien en interprétation, en improvisation, en arrangement et en déchiffrage rapide de partitions.

Afin que ce qui est appris soit  bien intégré, il ne faut pas trop d’informations en même temps, il faut respecter des étapes, et permettre à l’élève de  maîtriser réellement ce qu’il apprend.

Par exemple, la méthode COLIN apprend surtout dès le départ à rassurer l’enfant qu’il n’a jamais besoin de regarder ses doigts et lui apprend à diriger son regard uniquement vers la partition. Il faut savoir que c’est très rare de trouver des partitions pour enfants qui permettent de développer ce genre de qualités dès le départ, parce que souvent ces deux priorités ne sont pas prises en compte.

Si cette méthode a demandé 6 ans d’expérience avec plus de 2000 enfants, c’est bien parce que chaque page a dû être revue et revue puis testée et testée sur de nombreux enfants de tous âges.

L’apprentissage du piano avec la méthode COLIN est très performant pour toutes ses raisons qui ont été prises en compte, c’est à dire la conception des partitions, la progressivité des leçons et les étapes originales pour apprendre « note par note » et dans chaque ligne.

Ensuite, l’outil pédagogique est inégalable, pour ne pas dire extraordinaire. Quand vous voyez au bout de 3 séances seulement comment un enfant peut se concentrer avec un CD, vous n’en revenez pas.

La méthode enfant a été conçue dans les années 80 . En 1993,  j’ai commencé à  la mettre sur K7. Et quand, j’ai commencé à l’utiliser réellement dans mes cours, « j’étais aux anges » pour enseigner aux enfants. Je n’avais jamais eu autant de facilité à enseigner à des enfants très jeunes. La méthode pourtant fonctionnait très bien, mais dès que j’ai mis les enregistrements, mon travail de professeur a été  soulagé d’une façon incroyable.

D’une part l’enfant travaillait chez lui avec l’enregistrement, et d’autre part c’était plus agréable pour lui de suivre le CD que le métronome. Alors évidemment, on apprend par la suite à alterner, et parfois durant le cours on alterne donc le travail avec l’enregistrement et parfois avec le métronome. Mais au début, plus on utilise les enregistrements, plus l’enfant prend plaisir à suivre et à progresser, et plus sa concentration s’améliore.

Désormais ce sont des CD, et même un enfant de 4 ans sait changer ses pistes. C’est incroyable comme il devient très vite autonome avec cet outil, il rejoue les passages qui lui plaisent, etc. Même moi au départ  je n’imaginais pas ce côté pratique et je pense qu’il est assez difficile de réaliser à quel point l’apprentissage avec CD c’est bénéfique pour les enfants. Même moi à côté je ne peux pas rivaliser au niveau du résultat. Le CD apporte tellement cette qualité d’attention, de concentration, que c’est très difficile sans cela d’apporter ce côté magique du CD qui permet à l’enfant d’être réellement attentif de peur d’être décalé à l’accompagnement du CD.

Il faut comprendre que dans  le CD le professeur (moi-même), chante les notes, compte les temps et joue les mélodies avec un accompagnement. L’enfant se prend au jeu et passe les index sans s’en rendre compte. C’est cela le côté « magique ». C’est pour cela que dans mes cours quand j’ai eu expérimenté les enregistrements, j’avais très peu de choses à dire seulement laisser l’enfant suivre le CD. Je lui apprenais surtout à être attentif aux conseils donnés et à prendre conscience lorsqu’il y avait un décalage. Et rapidement l’enfant savait qu’il devait stopper et repartir sur l’index en cours; Même les enfants de 4 à 5 ans réussissaient à diriger d’une part leur attention sur la partition, mais aussi sur l’écoute du CD en faisant attention à être en rythme.

L’enfant prend l’habitude dès le départ de suivre le CD, de jouer en même temps, mais également de chanter et compter les temps. Ce sont des vraies qualités pour former l’oreille, le rythme, l’attention, la connaissance des notes, mais également pour construire des bases concrètes au niveau de l’instrument. Quand on prépare le mental ou le comportement, on donne les chances aux individus que ce soit enfants ou adultes, de se préparer à recevoir les informations. Cela paraît peut-être un peut trop technique ou un peu « robotiser », et pourtant, si on ne facilite pas la réception des informations, tout passe sans réellement rester. L’idée de la Méthode COLIN est d’apprendre peu, mais de garder réellement les acquis en apportant en même temps chez l’enfant des vraies habitudes pour apprendre de plus en plus facilement et de plus en plus rapidement.

En résumé, grâce aux CD, l’enfant réussit beaucoup plus vite à se concentrer, obtient plus rapidement et plus solidement le sens du rythme, développe beaucoup plus rapidement l’oreille musicale et a à sa disposition toute la semaine un vrai guide rythmique et musical qui lui rappelle en même temps le nom des notes quand il joue.

Comment un professeur pourrait donner autant d’habitudes en voyant l’enfant une fois par semaine? Comment pourrait-il lui développer tout cette ce plaisir à être attentif qui lui permet d’obtenir très vite des facultés de concentration? Même moi je ne peux pas apporter ce que le CD permet de faire pédagogiquement.

Les premières facultés qu’il faut développer chez l’enfant pour l’apprentissage du piano, c’est de réussir à lui apprendre à se concentrer. Sans cela, vous n’obtiendrez rien. C’est pour cela qu’avec le CD vous gagnez dès le départ 4 à 5 fois plus de temps, et vous GARANTISSEZ surtout un vrai résultat dès les deux premières semaines.

Le GROS problème souvent, les parents ou les professeurs, ce qu’ils veulent voir, c’est se faire  impressionner en voyant des « petits doigts » bouger et malheureusement ce n’est pas le plus important.

Voici les 4 priorités que la  Méthode COLIN développe et surtout ce sont les points sur lesquels où je suis convaincu qu’il faut être attentif:

1) Il vaut mieux s’inquiéter sur la façon dont votre enfant enregistre les informations.

2) Observer s’il progresse au niveau de sa concentration.

3) Si son attention est bien dirigée sur ce qui est important.

4) Vérifier que tout s’installe progressivement, et que l’enfant progresse avec de vrais repères qu’il aura réussi à se créer grâce aux conseils répétés régulièrement dans les CD.

Au niveau des mains et des doigts

La méthode enfant  privilégie au départ la stabilité et ensuite la décontraction. Ensuite dans la série 1, les positions de mains vont encore s’améliorer. Chaque progression technique agit su la position des mains tout au long de l’apprentissage, et plus l’élève progresse, plus il apprend à décontracter, les poignets, etc. Il serait assez long d’expliquer tout le cheminement d’un apprentissage, mais sur ce sujet, je peux conclure que plus vous apportez des qualités de coordination, de rythme, d’attention et de concentration, plus vous offrez à l’élève la possibilité de tout modifier dans son jeu à tout moment de son apprentissage. Rien n’est figé quand on apporte des qualités qui ouvrent l’esprit du musicien.

La méthode enfant apporte réellement des résultats exceptionnels et en ce qui concerne la relation parents et enfants, ce choix c’est aussi beaucoup d’avantages, mais avant d’expliquer pourquoi, voyons les freins qui font parfois hésiter les parents.

Pourquoi les parents pensent plus facilement à un professeur ?

1- Très souvent, ils se disent : « je ne connais rien en musique ».

Pour ce programme tellement facile, même un adolescent âgé de 12 ans ne connaissant pas la musique pourrait aider l’enfant de 4 ans dans sa progression.

2- Si l’enfant prend des défauts, je ne saurai pas corriger.

Tout est vérifiable avec le CD, à la simple écoute et le livre est tellement clair qu’il est impossible de passer à côté du plus important.

3- S’il ne comprend pas ?

C’est important de savoir que c’est impossible (6 ans d’expérimentation), par contre, l’enfant peut être étourdi.
Exemple : « nous allons utiliser le pouce », il utilise un autre doigt.
Si le parent est côté, il le voit tout de suite.

4- Pourquoi la méthode est facile et surtout pourquoi l’enfant prend rapidement des repères ?

La moindre information est mise en pratique tout de suite, et avec l’enfant, dans le CD, le professeur s’amuse à lui faire vérifier plusieurs fois. Cette technique de mémorisation, lui apporte des automatismes, le rassure sur le fait qu’il a bien compris, et il commence à prendre cela comme un jeu parce que tout simplement, il prend conscience qu’il réussit.
Quand les résultats sont concrets à chaque instant, le sentiment de réussite apparaît,
et l’enfant prend goût à progresser.

5- Je sais qu’il écoutera davantage un professeur que moi.

Ce n’est pas vous le professeur, c’est le CD.
Toujours montrer à l’enfant que c’est le CD qui a raison, ne jamais se mettre à la place du CD, ceci est la première règle. Ensuite, l’enfant aime montrer ses résultats, c’est là que l’adulte est important, plus l’adulte montre qu’il est admiratif du résultat, plus l’enfant prend confiance dans sa progression. Vous avez à faire à un professeur et l’enfant est très bien guidé par ce professeur, et s’habitue très vite à ses conseils.

6- Est-ce que l’enfant doit sélectionner des jours?.

Oui, c’est très conseillé, c’est la seule grosse différence par rapport de prendre « rendez-vous » avec un professeur. C’est toujours cela qui gêne les parents alors que c’est vraiment très simple de choisir des jours et même des horaires, ensuite, d’un commun accord avec l’enfant il faut respecter l’emploi du temps et rattraper un autre jour s’il y a eu un problème pour respecter l’emploi du temps. 3 fois par semaine avec le CD c’est l’idéal jusqu’à l’âge de 8 ans. Ensuite, vous pouvez passer à 4 fois et 5 fois.

7- Faites confiance à votre enfant et à ses qualités pour se passionner. Donnez-lui également l’occasion d’apprendre à se gérer grâce à quelque chose qui normalement lui plaît.

Quand vous écoutez à radio des informations, des témoignages, ou des blagues, il n’y a pas de contacts, vous n’êtes pas à côté de la personne qui parle, quand vous achetez un CD avec des contes pour enfants, vous ne voyez pas la personne parler et pourtant l’enfant peut être pris par l’histoire, rire, etc.
Avec le CD c’est pareil, de temps en temps, l’enfant peut rire parce que le professeur peut soupirer parce que pour lui le morceau était long, et il fallait qu’ils disent les notes et qu’il suive le rythme. En effet, le CD peut-être vivant quand on veut communiquer avec l’enfant, l’idée n’est pas de faire du scolaire ou du cours rigide. C’est le plaisir, la détente, on prend son temps, et l’enfant prend plaisir à appliquer parce que les mélodies sont jolies et faciles à mettre en place, et de temps en temps le ton est à l’humour.

L’enfant prendre plaisir s’il respecte son emploi du temps et s’il travaille à chaque fois en suivant le CD.

ATTENTION, sans le CD, la motivation peut se perdre très vite

Les avantages de la méthode enfant ?

1- Les habitudes développées dans le programme sont exceptionnelles

Très souvent quand les enfants démarrent le piano, ils prennent 2 défauts :

  1. Apprendre par le « par cœur ».
  2. Regarder les doigts.

2- Les notes sont très faciles à apprendre, en 5 minutes l’enfant de 4 ans saura faire la différence entre le « do » et le « ré » et saura même les dessiner sur des GROSSES portées musicales.

Qu’est-ce que les parents peuvent et doivent vérifier ?

  • 1) Si l’enfant a bien dessiné les notes et qu’en même temps il dit à voix haute le nom de la note.
  • 2) Que la main soit bien positionnée grâce aux indications du CD, c’est-à-dire tel doigt en face de telle note.
  • 3) Si l’enfant suit la partition, à la rigueur au début vous pouvez tenir une feuille au-dessus de ses doigts pour qu’il évite de regarder, mais ceci à partir de la 2ème ou la 3ème séance (faites cela dans la bonne humeur).
  • 4) Vérifier qu’il chante ou qu’il dise toujours les notes et les temps.

En résumé, dessiner en parlant, jouer en chantant et sans regarder les doigts sont les habitudes à développer dès le départ, et c’est cela que l’on vérifie à chaque fois.

Pour l’adulte, c’est 3 fois 7 minutes à consacrer par semaine avec l’enfant et 3 fois 10 à 15 minutes après l’âge de 7 ans sachant que l’adulte n’a plus besoin d’assister durant toute la séance quand l’enfant s’est habitué au CD après 3 ou 4 séances.

Repères suivant l’âge :

Pour un enfant de 4 ans, la méthode peut être terminée en 18 mois ou 20 mois.
Pour un enfant de 5 ans, en 14 mois environ.
Pour un enfant de 6 ans, en 12 mois.
Pour un enfant de 7 ans, en 10 mois.
Pour un enfant de 8 ans en 6 mois.
Pour les enfants âgés entre 9 ans et 10 ans, entre 3 et 5 mois suivant l’enfant.

En résumé :

  • Grâce à cet apprentissage, l’élève développe beaucoup d’autonomie, se passionne très vite et prend confiance en lui.
  • C’est aussi une fierté de pouvoir montrer qu’on a progressé seul avec le CD, car parfois à partir de la 3ème ou 4ème séance même à 5 ans, l’enfant peut reprendre seul son morceau avec le CD sans aucune aide, et là tout le monde est ravi de constater cela.
  • Le fait d’apprendre avec le CD ne stress pas l’enfant dans le temps, et financièrement les parents n’ont pas besoin de payer chaque semaine des cours, ce n’est pas la course au résultat, c’est surtout avec l’objectif de voir son enfant se passionner.
  • Enfin, la méthode avec 3 fois 7minutes par semaine, propose une vraie progression, vous pouvez augmenter légèrement à 10 minutes après 4 ou 5 séances et aller jusqu’à 15 minutes pour les enfants ayant au moins 7 ans et à partir de l’âge de 9 ans entre 20 minutes et 30 minutes c’est possible, mais pas indispensable.

Quand vous avez acquis la méthode, vous pouvez de temps en temps, demander des conseils pédagogiques, à l’adresse methode.piano.colin@gmail.com .
Le conseil le plus important : ne jamais presser l’enfant, et ne pas oublier d’arrêter après 7 minutes et de complimenter. Il faut savoir que notre cerveau travaille même sans l’instrument, on applique 70 % seulement et 30 % mûrissent encore en nous même après la leçon. Le plus important, c’est de ne jamais perdre la motivation de l’enfant, le résultat arrive toujours grâce à cela. Il vaut mieux, que l’enfant pense que c’est court, même s’il veut continuer, il faut le stopper, lui apprendre à se reposer, cela paraît peut-être étonnant, ce n’est pas parce qu’il aime, qu’il faut continuer, le plus important, c’est qu’il ait envie de revenir un autre jour sur la leçon. Enfin, il est bien de choisir dans la semaine 3 séances de 7 minutes à des heures et des jours précis et d’être régulier.
Quand vous pouvez passer ensuite à 4 séances, c’est comme si l’enfant s’entraînait 3 fois par semaine et la 4ème remplace celle qui est normalement avec le professeur.

Rappel : Informations sur les objectifs de la méthode enfant

La méthode enfant est une progression accélérée sur le piano, avec l’avantage de commencer en douceur et d’enseigner des habitudes qui feront gagner des années à l’élève.

En espérant vous avoir renseigné au mieux sur le programme enfant.
M.COLIN

Méthode piano enfant, de 4 à 10 ans :

  • livret d’apprentissage
  • 7 CD audios

CLIQUEZ  ICI     Acheter la méthode enfant ATTENTION elle est proposée à 90 € si vous achetez une ou plusieurs séries adultes avec.

Pour acheter la méthode enfant et la série 1 ou d’autres séries CLIQUEZ ICI    méthode piano adulte sans oublier d’ajouter la méthode enfant