Témoignages et évolutions dans les séries

Après un sondage auprès de nos élèves le 4 février 2012:

La très grande majorité de nos élèves se situent entre la série 3 et la série 4 et nombreux ont déjà atteint les niveaux séries 5 et 6.

Pour nous c’est une grande surprise!

Ceci signifie que dès le départ nos élèves se passionnent très vite et qu’ensuite, ils veulent vraiment persévérer dans la méthode.

Les témoignages que vous allez découvrir ont parfois été raccourcis, veuillez nous excuser, et je demande également aux personnes qui ont témoigné de nous excuser.
Par contre nous avons laissé parfois le témoignage en entier pour mieux comprendre la démarche des élèves.
Vous pourrez vous rendre compte que jusqu’à présent toutes les séries passionnent.

La série 6 par exemple, dès le départ a attiré tous nos élèves grâce aux styles de morceaux et maintenant, régulièrement nous recevons des TÉMOIGNAGES expliquant qu’elle est agréable à apprendre et que l’on se voit évoluer rapidement dans des niveaux très intéressants.

Voici également un peu comment sont répartis les temps d’apprentissages:
70 % de nos élèves  terminent la série 1 et commencent  la série 2 avant la fin du 3ème mois
65 % commencent la série 3 avant le 6 ème mois ce qui signifie que ces personnes ont déjà terminé les 17 premiers CD et les 80 premiers morceaux.
15 % arrivent à ce même résultat en moins de 5 mois.
Il faut savoir également que 90 % de nos clients démarrent de zéro.
55 % sont au milieu de la série 4 entre 10 et 11 mois d’apprentissages.
Et en considérant qu’il y a en parallèle le répertoire complémentaire 1ère année et que la grande majorité des élèves a au moins terminé les 3 premières séries en moins de 12 mois, on constate que 85 % des élèves ont appris au minimum plus de 150 morceaux la première année, et que 50 % ont appris plus de 180 morceaux.
Ceci est énorme, car si vous vous renseignez autour de vous, en moyenne, les élèves apprennent entre 20 et 30 morceaux par an et très rarement autour des 40 morceaux par an.
Le grand « plus  » c’est aussi cette logique dans la progressivité et toutes les habitudes d’apprentissages qui sont développées dès le départ et qui permettent à l’élève d’apprendre de plus en plus facilement et rapidement.
Avant de citer les impressions raccourcies des élèves par rapport à la série où ils sont, voici 6 témoignages repris intégralement qui parlent d’eux-mêmes:

 

Henri : Je suis retraité et jamais eu de connaissances musicales, je n’aurai jamais pensé progresser aussi si rapidement, avec  autant de plaisir musical et avec autant de faciliter à lier les deux mains.
Mireille : C’est impressionnant à la vitesse que l’on progresse, j’ai 62 ans et j’ai l’impression de retrouver une facilité de concentration comme lorsque j’avais 20 ans, et plus on progresse, plus les morceaux sont magnifiques !
Éric : J’ai perdu des années à changer de professeurs de piano pratiquement tous les deux ans, et depuis que je pratique la méthode COLIN, je me rends bien compte que cela ne venait pas de moi, mais bien des pédagogies que l’on me proposait.
Xavier: Tout d’abord merci pour cette fabuleuse méthode. J’ai 48 ans et me mets au piano à vitesse V. Un régal. Certes je pratiquais déjà la Flûte traversière, mais le piano était un rêve.
J’adorerais faire un stage . Avez-vous des adeptes en Alsace ?
Jonathan : J’ai 22 ans et j’aime quand c’est efficace, apprendre ça ne me dérange pas si je vois tout de suite l’intérêt et la logique. À l’âge de 16 ans j’avais suivi des cours durant 6 mois, ça m’a cassé, ensuite j’ai fait un groupe avec des copains, mais je me sentais toujours limité, j’ai eu peur au départ de partir avec un système trop scolaire parce que « méthode » pour moi ça fait structuré et trop dur pour le moral, et là je vois qu’en fait « méthode » c’est simplement prendre des chemins directs sans se prendre la tête. Pour moi la méthode COLIN, c’est dès le départ sans se prendre la tête et ensuite ce sont les résultats qui te motivent à vouloir te perfectionner. M.COLIN a repris tout à l’envers c’est mon sentiment,  il t’apporte des bases d’enfer au départ et en même temps ça coule, « trop simple ! »
Robert : Pour moi le piano, c’était un rêve d’adolescent, et avoir un superbe piano à la maison c’était déjà une forte image que je voulais réaliser un jour. Quand je suis tombé sur le site de la méthode COLIN, j’ai été émerveillé par toutes ces personnes ne connaissant rien en musique qui racontaient leur parcours dans le forum, j’ai écouté les morceaux, fais les tests, et je me suis dit « ça y est j’ai trouvé ».
Et c’est vrai, pour moi c’était la chance de ma vie parce que je voulais trouver un système d’apprentissage qui pourrait me passionner dès le départ et me rassurer. Et tellement que j’ai été convaincu par le site, que  j’y ai passé deux fois deux heures à lire et à écouter les musiques.
Ensuite, je suis allé dans un magasin de piano, j’ai acheté le piano, et seulement après j’ai commandé la méthode et maintenant ce n’est que du bonheur et j’en suis à la série 3 et quand j’entends la suite du programme je suis certain maintenant que je vais aller très loin avec la méthode. Je voulais témoigner parce que Monsieur COLIN c’est vraiment quelqu’un de très original. Non seulement la pédagogie est accrocheuse, mais les morceaux, quand on les réussit, on n’arrête pas de se les jouer. Personnellement je rejoue pendant 20 minutes la même mélodie tellement que je m’évade.
Plus on découvre les morceaux, plus on se passionne, parce que pour moi, chaque morceau apporte une ambiance différente. Maintenant je sais ce que c’est la différence entre écouter une musique et pouvoir la jouer. En moins d’un an j’ai pu réaliser ce rêve et comme je dis souvent désormais, le piano c’est mon « compagnon », une envie de déstresser, je me mets au piano, ou une envie d’évasion. Pouvoir se créer un répertoire rapidement c’est aussi assez génial. Un GRAND merci M.COLIN en vous souhaitant de pouvoir continuer longtemps ce projet et je crois que nous sommes nombreux à attendre tous les autres programmes avec impatience.
Élodie :   Je suis maman de trois enfants, j’ai décidé de me mettre au piano quand ma troisième a eu 5 ans.
On m’avait parlé de la méthode COLIN avec plein d’éloges, mais j’ai eu peur d’apprendre une méthode, mais pas réellement le piano, et je croyais que j’allais m’enfermer dans un programme sans réellement connaître la musique. En plus, je voulais faire partager à mes enfants ce que la musique peut apporter et surtout je voulais qu’ils aient des vraies bases. En lisant le site, je me suis dit, ce monsieur a l’air de bien connaître la pédagogie et il a l’air de prendre en compte le solfège, mais d’une façon plus progressive. Alors pour ne pas trop investir, j’ai choisi de prendre la méthode enfant avec les 4 premières semaines de la série 1 qui sont compris avec.
J’ai commencé avec mon fils de 8 ans. J’ai trouvé la méthode enfant « géniale », mais je n’osais toujours pas essayer la méthode adulte. Mon mari nous a écoutés, il m’a dit « tu peux me montrer la méthode adulte? ». Je lui dis attends, il faut déjà faire la méthode enfant. Il s’est mis à regarder la série 1, et il me dit « mais tu peux commencer par la série 1″.
Comme il aime comprendre les choses même sans être intéressé spécialement par la musique, il m’a dit, ce week-end je regarderai. Le dimanche, il commence en début d’après-midi, je reviens, il jouait déjà des deux mains en 30 minutes, « j’ai été impressionnée », les enfants sont venus le voir et on est tous restés « baba ». Depuis je me suis mise à la méthode adulte et en fait c’est pour ma fille qui a 6 ans que j’utilise la méthode enfant et on se met régulièrement 3 ou 4 fois par semaine à jouer ensemble à l’aide des CD qui sont agréables à suivre, même ma fille suit le CD sans mon aide. Mon fils de 8 ans veut apprendre tout seul et à son rythme et surtout suivant ses humeurs et même mon mari de temps en temps prend un CD, et moi j’en suis à la série 2. Je voudrais simplement dire qu’il suffit d’essayer pour voir que la méthode enseigne d’une façon très motivante et en même temps le solfège s’intègre vraiment facilement. J’encourage tous ceux qui ont le désir d’apprendre le piano et je leur dis qu’avec la méthode COLIN, ils ne seront pas déçus parce qu’elle est vraiment complète à tout point de vue. J’ai également des amis musiciens qui sont venus à la maison, ils ont reconnu que les bases étaient très bien conçues et je les étonne toujours avec ma progression. Je souhaite une réelle réussite à la méthode COLIN.
La série 1
Roger: Je dois vous dire monsieur COLIN, que je n’en reviens pas qu’en moins de 3 semaines je joue déjà une dizaine de morceaux alors que je ne connaissais strictement rien en solfège. Tout s’intègre très facilement et les  CD sont très rassurants et passionnants à suivre. Un grand bravo pour avoir été capable de vous mettre à la place des vrais débutants comme moi qui suis âgé de 56 ans.
Marie : j’ai commencé il y a deux semaines j’ai un petit clavier, et jamais j’aurai imaginé que je pourrai me passionner autant dès le départ. Quand on découvre votre méthode, on est persuadée que l’on va pouvoir aller très loin. C’est vraiment génial et mon désir d’avoir un vrai piano est de plus en plus fort. Bravo aussi pour vos mélodies.
Rachel: pour moi la méthode COLIN au départ c’était pour des questions financières parce qu’un professeur particulier ce n’est pas le même prix, et aussi c’était pour voir si je pouvais me motiver. J’ai pratiquement fini la série 1, il ne me manque que 4 morceaux à apprendre sur 43 et j’ai commencé il y a exactement 10 semaines. Et quand je vois ma progression et que je compare des amis qui ont pris des cours pendant un an  ou deux, je vois que j’ai fait une grande trouvaille, je n’aurai jamais pu progresser si vite et mes amis sont super étonnés. C’est dommage que la méthode ne soit pas plus connue.
La série 2
Gislaine: Monsieur COLIN, j’en suis à la série 2 et je dois vous dire que c’est incroyable comme les mélodies sont de mieux en mieux. Plus on avance, plus on a le sentiment que les morceaux sonnent de mieux en mieux. Vos mélodies donnent réellement envie de progresser, et jouer des deux mains en mettant en pouvant faire sonner un vrai accompagnement à la main gauche c’est vraiment magique. Je suis à l’arpège triolet et franchement rien que la main gauche apporte une musicalité. J’avais depuis longtemps le désir d’apprendre et je croyais que ce ne serait jamais pour moi merci.
La série 3
Henri: Je voulais vous dire un grand merci pour votre méthode, je viens juste de commencer la série 3 et à chaque fois c’est comme un frisson, une sorte d’aventure nouvelle. C’est incroyable, on sent qu’on change de registre à chaque fois, que le style des morceaux évolue et pourtant ça passe on y arrive. J’ai aussi commencé le répertoire complémentaire 1ère année, les morceaux sont magnifique dans ce répertoire. C’est formidable de pouvoir réaliser son rêve sans la moindre appréhension, car sincèrement j’avais toujours eu peur que le fait d’apprendre puisse me décourager, mais c’est tout le contraire c’est à chaque fois une vraie curiosité et j’ai lu dans le forum des élèves beaucoup sont comme moi, toujours impatient de voir la suite. Je vous félicite pour cet énorme travail de recherche, car j’ai beaucoup lu, et je sais que tout cela vous  a pris de nombreuses années, mais quel plaisir pour vous j’espère pris tout ce temps, car vous pouvez constater que vous avez rassuré de nombreuses personnes qui a fallu « booster » pour s’y mettre, moi ce sont vos morceaux les tests et le forum qui m’ont convaincu. Je vous souhaite toujours autant e courage dans votre entreprise.
La série 4
Josseline  Je suis enfin arrivé à la série 4, c’était mon objectif depuis le départ, mais j’avoue qu’en fait à partir de la fin de la série 2 j’ai pris mon temps, les morceaux sont tellement agréable à jouer……
Serge Merci monsieur COLIN, j’attendais la série 4 avec impatience, parce que j’ai écouté des enregistrements d’élèves jouant le répertoire et il fallait que je me rassure si moi aussi je pourrai atteindre ce niveau. Maintenant c’est fait alors, simplement une chose, pourquoi quand on ne connaît pas le piano on a peur d’apprendre? J’ai toujours cru que le solfège c’est difficile et moi je n’ai rien vu de tout ça et pourtant je vous assure je ne lis que la partition, aucun « par coeur » et pas besoin de regarder mes doigts, je crois que c’est un des secrets de la méthode COLIN, car franchement progresser en connaissances musicales, réussir à accorder les deux mains sans avoir du tout le sentiment d’un côté scolaire, c’est vraiment formidable et presque incroyable. Je vous assure tout paraît clair dans votre méthode, j’ai réussi tout de même à surprendre beaucoup de personnes autour de moi……..
la série 5
Nathalie :  je suis toujours ravie de suivre votre méthode et dans la série 5, je découvre tous les acquis que j’ai obtenus et sincèrement c’est extraordinaire. C’est impressionnant à quelle vitesse on peut changer de niveau. Vos exercices pour la rapidité sont d’une grande efficacité et pas du tout rébarbatifs et je dirai même « stimulant ». Les déplacements de la main gauche changent réellement par rapport aux autres séries et l’apprentissage plus approfondi de la clé de fa c’est comme tout le reste de la méthode très très original je ne peux pas dire mieux. Je voudrais vous dire avec beaucoup de sincérité, votre méthode est faite avec goût, avec sensibilité, et avec une pédagogie qui a pris en compte l’état d’esprit d’un vrai débutant et c’est pour cela que tous vos efforts doivent être récompensés. Beaucoup d’élèves qui suivent votre méthode auraient abandonné avec d’autres systèmes j’en suis certaine. Vous réussissez à faire progresser des personnes lentes qui n’ont pas besoin d’être douées tout simplement par cette façon de rendre l’élève curieux d’apprendre la suite. Dans mon enfance j’ai été dégoûté de l’apprentissage du piano comme beaucoup et je sais maintenant tout est dans la façon d’aborder la musique………
(Pour découvrir des extraits de la série 5, vous pouvez écouter les deux premiers enregistrements effectués par des élèves de la méthode grâce au lien après ces deux derniers témoignages)
la série 6
Véronique : Oui, j’ai acheté la méthode jusqu’à la série 6; je la travaille parallèlement avec la fin du répertoire complémentaire. Cette série 6 est vraiment fabuleuse du point de vue pédagogique, tout est plaisant à travailler, rien de rébarbatif, aussi bien les exercices d’intervalles que les exercices d’improvisation. Je sens vraiment que je progresse, c’est fantastique.
Livret 1 : Je voudrais féliciter monsieur COLIN pour toute sa méthode, parce que je suis professeur à l’université à Paris et j’enseigne l’éthique. Je veux apporter ce témoignage, j’ai 59 ans et j’ai passé toute ma carrière dans la pédagogie et effectuée des recherches dans différents domaines. La méthode de monsieur COLIN respecte d’une façon étonnante le fonctionnement de notre mémoire et facilite d’une façon extraordinaire l’apprentissage.
J’ai commencé la méthode à un niveau tout à fait débutant il y a de cela un an.  Plus je progressais, plus je voulais savoir où monsieur COLIN voulait en venir. Bien évidemment, j’ai compris très rapidement qu’il ne prenait pas du tout les chemins habituels, mais je me posais énormément de questions étant toujours à la recherche d’une certaine logique. Et, jusqu’à la série 5 j’ai évolué en me posant un tas de questions et quand j’ai découvert la série 5, j’ai compris qu’il a avait eu derrière un grand travail de réflexion. Mais ce qui m’a épaté le plus, je dois le dire c’est le livret stage numéro 1. Ce fascicule a répondu à un tas de questions que je me posais et j’ai compris que j’avais eu la chance d’avoir découvert cette méthode. Dans le livret stage numéro 1, monsieur COLIN  pointe toutes les difficultés du débutant avec une grande habileté. Quand je l’ai eu au téléphone, je lui ai dit, il est hors de question que je démarre la série 6 sans maîtriser à fond le livret 1 et je peux vous dire que j’ai travaillé avec beaucoup d’enthousiasme chaque page de ce petit livre.
Quand on découvre ce livret, on comprend comment il est possible d’approfondir de nombreuses techniques avec peu d’éléments. C’est exactement ma façon d’aborder mes leçons à l’université avec mes élèves. Apprendre à approfondir les acquis pour n’en pas perdre une miette. Apprendre à maîtriser jusqu’à ce que ce soit naturel. Prendre des éléments simples et découvrir tous les effets. C’est comme dans la vie, le moindre détail peut faire basculer. Un élément de moins ou de trop, et beaucoup de choses peuvent bouger. Monsieur COLIN simplifie d’une façon extraordinaire l’apprentissage de la musique et permet aux élèves en peu de temps de monter à des niveaux passionnants. En ce qui me concerne, le piano désormais c’est ma plus grande détente et ma façon également de garder tous mes sens en éveil. Je trouve également que la méthode COLIN c’est l’apprentissage par la compréhension et l’application tout de suite, et ceci est très important pour tout apprentissage. Je suis convaincu que c’est réellement un apprentissage qui entretient la logique, l’attention et la créativité, et pour un retraité, rien de mieux pour garder un esprit vif. C’est un grand merci à monsieur COLIN que je voulais exprimer par ce témoignage et des sincères félicitations pour tout ce travail de recherches.
enregistrements des élèves